Yahoo! Actualités
Copyright © 2000 JML
Pages d'almanach
Bienvenue chez Jean-Marie Lamblard


Accueil Ressources Sites Associations Insolite

 Mille et une plumes
Le Millenium du vautour
Le ramasseur de pissenlits

Les non-violents
Découverte du vautour
L'oiseau psychopompe
Le Pétassou
Pélican bon père
Arlequin en carnaval
Jan de l'ours
 Par thèmes
Mythologie
Légendes expliquées

Oiseaux
faux textetsttstts

 

 Les incontournables
· Vautours en liberté
· Vautours sous dépendance
· Organismes de protection
Page 8/Arlequin Le Zanni bergamesque
De même que nous avons un Marius national, ou un Olive des blagues marseillaises, Zanni est le nom familier d’un type populaire de l’Italie du Nord. C’est le diminutif de Giovanni. Presque toujours d’origine bergamasque, Zanni est un montagnard misérable réduit à l’émigration vers la ville proche, vers Venise, Padoue, ou Gênes. Au chef-lieu, où l’on parle le beau langage, le vilain deviendra homme de peine, faquin, valet, serviteur s’il a de la chance ; petit voleur si le mauvais sort s’en mêle.

"C'est le montagnard, le gavot, le plouc qui jargouine..."

Zanni, c’est le montagnard, le gavot, le plouc qui jargouine. En France, le folklore nous l’a conservé sous le nom de Jan, c’est le même. Et ce Jan (ou Jean) n’est autre que le nigaud des contes populaires, ou l’ancien " fou " du Carnaval moyenâgeux. Jan, c’est aussi le nom de l’Homme Sauvage de la tradition orale ou du Fils de l’Ours (tout le monde a entendu parler de Jan de l’Ours ?)

Le personnage du serviteur balourd et rusé se trouve déjà dans les Atellanes romaines sous le nom de Sannio, l’histrion grimacier. La commedia dell’arte ne fera qu’actualiser en l’adaptant au profil du garçon issu du peuple des campagnes chargé des basses besognes et parlant un jargon pittoresque.
À chaque époque probablement, et dans chaque région, le bouffon de Carnaval devait porter l’identité des parias.
Élaborés par l’esprit populaire à partir d’un fond archaïque, les Jans carnavalesques prendront les caractères propres aux terroirs concernés, et seront identifiés aux communautés subalternes.
Lorsque les comédiens napolitains entreront dans le jeu, ils donneront à leur Zanni les traits caractéristiques des Campaniens, et Pulcinella baragouinera l’idiome local d’une voix gloussante, en tenant son ventre enceint d’un plus que probable dernier soupir alvin.

Antihéros type, par un renversement burlesque, ce personnage incarnait l’entremetteur, l’intermédiaire indispensable à l’intrigue.
L’extraordinaire succès des troupes de commedia dell’arte en Italie, où le masque du Zanni tenait le rôle principal, va enrichir ce personnage et le démultiplier. Du Zanni bergamasque primitif, naîtront les Arlequin, Pierrot, Brighella, Pulcinella, chacun incarnant un aspect particulier du protagoniste initial.

De zanni à l'arlequin

Haut de la page suite..


Copyright © 2000 Jean-Marie Lamblard. Tous droits réservés.